le cahier des charges
de consultation

On parle parfois de brief design. Il n'y a pas de document officiel, ni même de document type. Il s'agit de donner le maximum d'information au designer, le plus tôt possible, pour qu'il comprenne bien comment se positionne le projet dans l'entreprise et son environnement concurrentiel.

L'entreprise et son contexte

Rappeler les éléments principaux :

  • L'offre actuelle et les principaux clients, l'organisation commerciale, l'évolution du marché et les concurrents...
  • L'organisation industrielle : conception et production, sous-traitance...
  • ...

Quelques éléments sur l'historique et notamment :

  • Le dirigeant est-il là depuis longtemps ou l'entreprise a-t-elle été reprise récemment par un dirigeant qui a envie de mettre en place une démarche design ?
  • L'entreprise a-t-elle une « tradition » d'innovation ?
  • Existe-t-il des ressources en interne, en matière de développement : BE, service R&D, marketing ?
  • Qu'elles sont les principales réalisations de ces dernières années, qu'est-ce qui a bien ou mal fonctionné et pourquoi ?
  • Si justifié : l'entreprise a-t-elle déjà fait appel à un designer, quelle est son expérience ?

Il s'agit là de voir dans quel contexte le designer va arriver et sera accepté, avec qui il pourra travailler dans l'entreprise.

Le projet

Les éléments de contexte

  • L'objectif et les cibles visées

S'assurer que les cibles sont clairement identifiées. L'entreprise est-elle capable de les décrire, connaît-elle les pratiques, les usages, les attentes des futurs clients ?

  • Les éléments déclencheurs du projet (pourquoi maintenant, ce qui est en jeu, l'origine de la demande…)
  • Les résultats attendus.
  • Ce projet s'inscrit-il dans une continuité ou pas : produits et/ou marchés déjà existants ?
  • Si justifié : pourquoi l'entreprise veut-elle faire appel à un designer, ce qu'elle en attend, avec qui le designer devra-il travailler ?

Les éléments « identitaires »

  • Quels sont les axes de différenciation que l'entreprise souhaite mettre en avant ?
  • Quelles sont les valeurs clefs de l'entreprise à communiquer ?
  • Quel langage visuel existe déjà, faudra-t-il le respecter, ou en créer un nouveau ?
  • Quelle cohérence de gamme faudra-t-il respecter, ou non ?
  • Si besoin : demander au dirigeant de quels univers il souhaite se rapprocher ou à l'inverse s'éloigner (soumettre des visuels)

Ces éléments sont très importants pour le designer. Les formes qu'il proposera seront porteuses de sens et devront correspondre aux valeurs du produit et de l'entreprise.

L'étude design

  • Décrire ce qui est demandé spécifiquement au designer.
  • Indiquez les contraintes techniques et règlementaires et notamment : sur quoi le designer peut ou ne peut pas intervenir.
  • S'il s'agit d'une conception ou reconception de produits ou services et que les pratiques, usages et attentes des clients ou futurs client ne sont pas connus, inclure dans la commande ou prévoir en amont une « étude d'usage ».

Cette phase d'empathie avec le client est indispensable pour assurer une bonne adéquation du produit ou du service avec les besoins et les attentes. Cette étude fait l'objet d'un cahier des charges spécifique. Voir les études d'usages.

La gestion de projet

  • Indiquez les délais et dans la mesure du possible, les dates prévues de début et de fin de projets ainsi que les points d'étapes et les rendus intermédiaires.
  • Précisez la composition de l'équipe projet et le responsable du projet qui sera en lien avec le designer.

Le budget

  • On peut, si on le souhaite, indiquer un budget maximum pour l'étude design ou bien encore l'enveloppe budgétaire globale pour le projet.

Propriété Intellectuelle

  • On peut également indiquer dès ce stade quels seront les éléments d'évaluation du succès après lancement ; ainsi que les dépôts de brevets, de modèles ou les cessions de droits prévus. Voir les modalités contractuelles.

 

Télécharger la fiche imprimable